Valoriser la traductologie par des traductions étudiantes

Full text

La rubrique « Traduire la traductologie » vise à concrétiser le projet de Nicolas Froeliger de publier des traductions de grands textes de la traductologie mondiale que des étudiants produisent déjà dans le cadre de nos formations. À tradire se donne pour objectif de favoriser les échanges entre les parties prenantes de la didactique de la traduction pragmatique et de la communication technique ; la valorisation du travail des étudiants par ce type de publication paraît en constituer une bonne base.

Nous inaugurons donc cette rubrique avec la traduction du chapitre « How neural machine translation works », de Juan Antonio Pérez-Ortiz, Mikel L. Forcada et Felipe Sánchez-Martínez (université d’Alicante), paru dans l’ouvrage Machine translation for everyone: Empowering users in the age of artificial intelligence qui est sorti en 2022 chez Language Science Press sous la direction de Dorothy Kenny et sous licence CC-BY. La présente traduction française a été effectuée, sous la supervision de Caroline Rossi, par des étudiants du master Traduction spécialisée multilingue (TSM) de l’Université Grenoble-Alpes : Sébastien Palmieri et Romain Revet.

Nous y associons la réflexion de Sébastien Palmieri et de Romain Revet sur ce travail. Ils reviennent notamment sur les difficultés rencontrées et donnent un aperçu des recherches terminologiques effectuées.

Notons que l’ouvrage entier est en cours de traduction et que la version française en sera publiée par le même éditeur. Dès sa parution, nous ajouterons ici le lien vers le chapitre publié, pour qui souhaiterait comparer les deux versions.

To cite this article

Electronic reference

Caroline Rossi and David ar Rouz, « Valoriser la traductologie par des traductions étudiantes », À tradire [Online], 1 | 2022, uploaded on 20 December 2022, accessed on 20 July 2024. URL : https://atradire.pergola-publications.fr/index.php?id=185

Authors

Caroline Rossi

Professeure à l'Université Grenoble Alpes (France), membre de l'Institut des langues et culture d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4), France

David ar Rouz

Maître de conférences en traduction au Centre de formation des traducteurs-localisateurs, terminologues, rédacteurs techniques (CFTTR) de l’Université Rennes 2 (France), unité de recherche Linguistique – Ingénierie – Didactique des langues (LIDILE), axe Traduction spécialisée, ingénierie linguistique, terminologie (TRASILT), France

Articles by the same author

Copyright

Licence Creative Commons – Attribution 4.0 International – CC BY 4.0